DENTISTE


 

Les nuisances sonores en cabinet dentaire…

« Pourtant différentes études (Buffe ,1990 – Chobaut et Lafon, 1985, et surtout la thèse en 2011 de Clément BERNARD-MASSE docnum.univ-lorraine.fr ainsi que divers articles ayant pour source l’ADTS 2008 montrent qu’après 50 ans, un dentiste sur deux sans antécédent particulier ainsi que de plus en plus d’assistants dentaires présentent une atteinte irréversible de l’audition principalement dans les fréquences aigues, du fait de l’utilisation quotidienne des turbines, des détartreurs et des aspirateur  ).

En outre, n’étant pas soumis à la médecine du travail, le déficit d’information et de formation face aux dangers du bruit est bien réel chez les chirurgiens-dentistes qui ne cherchent donc pas à se protéger.

Rares sont les chirurgiens dentistes qui font tester régulièrement leur audition, et plus de la moitié d’entre eux ne l’ont jamais fait.

Il est important de noter que plus un individu présente des troubles audiométriques, moins il est gêné par le bruit. La baisse de l’acuité auditive rend donc moins sensible au bruit environnant et aggrave les troubles de l’audition.

De plus les chirurgiens-dentistes connaissent une longue carrière ne partant à la retraite qu’entre 65 et 75 ans, l’audition ne s’améliorant pas avec l’âge, ces derniers vont également subir les effets de la presbyacousie, diminuant d’autant plus leur acuité auditive. De ce fait, nous constatons qu’une partie significative de la population des chirurgiens-dentistes appartient à la clientèle des laboratoires d’audioprothèse.

En outre le praticien mal informé met également en danger l’audition de son assistant(e), tout en subissant l’un et l’autre fatigue, stress et anxiété en raison du bruit.

Découvrez notre EARPAD UNIVERSEL:   EARPAD UNIVERSEL

POURQUOI ALORS LES CHIRURGIENS DENTISTES ET LEURS ASSISTANTS NE SE PROTÉGENT PAS ?

Les arguments avancés sont :

La rupture de la communication avec l’assistant(e), le patient et l’environnement sonore.

 La mauvaise image que cela pourrait renvoyer : la gêne à porter un arceau ou des oreillettes.

Fort de ce constat, et en tant que spécialiste de la restitution sonore nous avons donc travaillé sur un protecteur acoustique qui puisse répondre aux exigences suivantes :

Ne pas s’isoler de l’environnement sonore.

Permettre au praticien de conserver un maximum d’intelligibilité et notamment d’entendre ses patients et son assistant(e).

Protéger efficacement l’audition dans les fréquences aigues et ultra son.

Être très discret, confortable et facile à mettre et à enlever.

Pouvoir être nettoyé et désinfecté quotidiennement.

Éviter fatigue, stress et anxiété.

C’est ainsi que nous avons crée l’EARPAD UNIVERSEL avec son filtre acoustique breveté « se protéger, sans s’isoler » qui répond parfaitement à toutes ces exigences.

Découvrez notre EARPAD UNIVERSEL:   EARPAD UNIVERSEL

 

 

COMMANDEZ EN LIGNE:         ACHETER MAINTENANT