LE BRUIT


soudeurSi l’on considère l’aspect purement physique, il n’y a aucune différence entre un son et un bruit. Ils sont tous deux le résultat de vibrations de l’air qui se propagent sous la forme d’une onde.
La distinction entre son et bruit est donc purement subjective et la définition du dictionnaire tout à fait à propos : « on désigne par bruit, toute sensation auditive désagréable ».

Intensité, fréquences…

Un son est composé de 2 informations :

- sa fréquence, mesurée en hertz (Hz), qui indique s’il est aigu ou grave,
Les fréquences audibles pour notre audition sont situées entre 20 et 20000 Hz pour un nouveau né, cette plage diminuant peu à peu en fonction de l’age, et principalement vers les fréquences aigës

- son intensité, mesurée en décibel (dB), qui montre, en quelque sorte, son “volume”.

Bruit & Danger

Un bruit est estimé comme dangereux pour l’oreille :

- s’il est intense :
l’intensité du bruit se mesure en décibels (dB). C’est à partir de 85 dB que les atteintes définitives de l’audition peuvent se produire. Plus le niveau est élevé, plus le risque est grand.

- s’il dure longtemps :
plus la durée d’exposition au bruit est importante, plus le danger est grand.

- s’il est aigu :
les fréquences sont mesurées en hertz (Hz), des plus graves (100-200 Hz) aux plus aiguës (4000-8000 Hz).

- s’il est intermittent :
un bruit impulsionnel (par à coups) est plus dangereux qu’un bruit continu.

Les conséquences du bruit

Le bruit a de nombreuses répercussions sur la santé :
- les troubles auditifs, les plus connus comme la surdité, mais aussi les acouphènes et l’hyperacousie.- – les troubles non auditifs, plus souvent méconnus et dont l’origine n’est pas toujours identifiée : hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque, maux de tête, fatigue anormale, digestion difficile, nausées, vomissements, ulcères, troubles de la vue, etc…

Même si ces symptômes sont rarement associés à un environnement bruyant, leur diminution progressive jusqu’à une absence totale, est immédiate lors de l’utilisation de protecteurs auditifs.

 Dose de bruit

ATTENTION ! la nocivité de l’environnement sonore n’est pas calculée uniquement en fonction du NIVEAU SONORE, mais aussi de la DUREE de l’exposition.
On parle ainsi de «dose de bruit», c’est à dire l’énergie acoustique perçue par notre système auditif pendant un temps d’exposition donné. Ce temps est réduit de moitié chaque fois que la dose de bruit augmente de 3 dB.
Un exemple afin de mieux comprendre :

8 heures à 80 dB (A) = 15 minutes à 95 dB (A) = 1 seconde à 107 dB (A) !!